La sieste : les secrets d’un meilleur sommeil !

Qu’elle soit sieste ponctuelle, habituelle, coquine, sieste légère, chronique, culturelle, la sieste est bénéfique et refait son apparition avec « la dette de sommeil » qui remonte en flèche.

Le manque de sommeil crée le besoin de sieste, cette petite dose supplémentaire de repos parfois imposée ou volée qui va rétablir la forme du corps et de l’esprit et nous remettre en état de marche pour continuer la journée.

Plus on descend vers le sud méditerranéen et plus la sieste est pratiquée. Durant les heures chaudes, rien de tel que de piquer un roupillon dans une chambre fraîche, dans un hamac, dans la paille odorante. On peut s’imaginer à la campagne mais la sieste est aussi pratiquée en entreprise. Même si la sieste est regardée d’un œil tordu par les chefs de service car elle sous-entend que vous êtes soit un fêtard affaibli ou un flemmard sans goût du travail.
Nombre d’entreprises ont mis à la disposition de leurs employés un lieu de repos pour reconstituer leurs forces notamment au Japon ou aux Etats-Unis. En Chine, l’article 49 de la constitution stipulerait que « Tout travailleur a droit à la sieste ». Cette information n’a pas pu être vérifiée.

En France je n’ai cependant jamais travaillé dans une telle entreprise et j’ai connu des employés qui dormaient la tête sur leurs dossiers, dans les toilettes ou même allongés sous leur bureau. Il y a aussi la sieste des personnes âgées dont on ne sait si elles en ont besoin pour rétablir leur vigilance ou si elles en ont déjà assez de la vie. Et celle des petits enfants qui eux ont bien d’autres envies que d’obéir à ce « maintenant tu vas faire la sieste ! ».

La sieste pour qui ?

Pour les conducteurs de véhicules. La sieste est rigoureusement recommandée dès que vous ressentez les premiers signes de somnolence au volant. Le manque de sommeil est l’une des premières causes d’accident en voiture.

Pour les petits enfants qui n’ont pas passé l’age de la maternelle. Il ne faut jamais l’imposer car cela pourrait dérégler l’horloge interne naturelle de l’enfant.sieste-metro

Pour les personnes en convalescence, les femmes enceintes ou agées dont les forces faiblissent (demandez l’avis de votre médecin).

Pour les travailleurs qui commencent très tôt le matin, ou de nuit pour récupérer leur nombre d’heures de sommeil indispensables et éviter le décalage horaire avec la vie de famille.

Pour toute personne ressentant des signes de somnolence diurne, une baisse de performance, que ce soit au travail ou ailleurs, en réaction à une privation de sommeil nocturne excessive.

Ajoutons que la sieste représente une excellente excuse devant toutes les activités qui nous ennuient : en réunion (certains de nos députés français ont été surpris dans ce délit de fuite), spectacles, déjeuner trop long du dimanche, ou dispute conjugale. Dans ce cas on peut dire que la sieste « remet les pendules à l’heure».

La sieste pour qui ? Pour tout le monde donc.

Avantages de la sieste

Elle joue un rôle positif dans la restructuration des neurones et ainsi améliore mémoire, concentration, efficacité.
Réduit les maladies cardio-vasculaires
Accentue la performance au travail
Rend plus créatif
Augmente les capacités intellectuelles
Diminue la quantité d’hormones liées au stress,
Lutte contre la fatigue
Aide à la récupération musculaire
Met de bonne humeur

Donc favoriserait l’augmentation de notre espérance de vie

Inconvénients de la sieste

Si l’on dort tard dans la journée, cette sieste va avoir des incidences sur le sommeil nocturne, entraînant des difficultés à l’endormissement et nous serons partis dans un engrenage insomnie d’endormissement-manque de sommeil-manque de vigilance diurne-fatigue.

La sieste n’est pas recommandée dans le cas d’insomnie sévère. Elle ne peut que l’aggraver.

Selon certains médecins elle serait bénéfiques pour l’activité du cœur. Pour d’autres elle augmenterait de 50 % les risques d’attaque cardiaque. On peut douter de ces études, nos anciens la pratiquent depuis si longtemps.

Si la sieste dure trop (au dessus d’une heure), elle a un effet négatif. Il est difficile de revenir vite à la réalité, à un état de vigilance efficace. On se sent « dans le potage » parfois nauséeux. On appelle cela « l’inertie du sommeil ».

Attention :

Certaines personnes peuvent abuser de la prise de médicaments contre l’insomnie ou l’anxiété (somnifères, antidépresseurs…) et développer un état de somnolence de jour anormal qui pourrait être traité par une meilleure hygiène de vie pour mieux dormir (parlez-en à votre médecin).sieste-banc

De la micro-sieste à la sieste royale

Mieux s’accorder un temps de repos en tout début d’après midi entre 13h et 15h que dans le milieu de la journée pour ne pas perturber l’endormissement du soir. Mais si vous vous sentez dépassé par votre fatigue alors n’hésitez pas : sos-sieste, ! Stoppez tout, isolez-vous et reposez-vous.

Bruno Comby, l’auteur de « Eloge de la sieste » connaît bien les vertus de la sieste.
Polytechnicien, il est spécialiste du mode de vie, de la santé préventive et de la lutte contre le stress.
D’après lui bien des hommes politiques aussi bien de gauche que de droite, sont des adeptes de la sieste. Winston Churchill, Napoléon, Edison, Einstein, Léonard de Vinci…

Selon votre âge et vos conditions de vie, la sieste aura une longueur variable correspond à vos besoins :

La « micro-sieste » ou « sieste-flash » dure moins de 5 minutes.

La « sieste-éclair » ou « sieste-relax » entre 5 et 30 minutes.

La « sieste royale » lorsqu’elle se prolonge au dessus d’une heure.

Mais où faire sa sieste ?

-Dans sa chambre bien sur,dans le bus, le métro, dans un parc public, sur le banc du musée face au « Déjeuner sur l’herbe » …, sur le lieu de travail

Toute personne ayant des responsabilités se doit d’être toujours vigilante et efficace. Sieste oui, au travail oui, mais il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, comme ce pilote d’avion transatlantique qui récemment s’est réveillé en plein vol d’une sieste un peu trop longue alors qu’il était aux commandes de son avion frôlant l’accident. sieste-chapeau

Une bulle à sieste

Il n’est pas aisé de trouver un lieu confortable et sécurisant pour faire sa sieste en toute quiétude en dehors de chez soi. La sieste commence à être admise en Europe et en Amérique du Nord et plusieurs sociétés développent l’idée d’installer des zones de repos dans les gares et aéroports notamment.

Ainsi des cabines de repos multimédia ont été créées à l’aéroport de Munich. Il s’agit de petits espaces insonorisés dans une sorte de bulle blanche chic et confortable où l’on peut dormir, écouter de la musique, naviguer sur Internet ou travailler sur un petit bureau.

Chaque espace, totalement gratuit pour le passager, a été conçu pour une seule personne avec son bagage. On peut y rester de 20 minutes à toute une nuit selon la fréquentation de l’espace.
Thé et café sont offerts à portée de main et rend le passage à l’aéroport de Munich mémorable et très agréable.

18 conseils pour une sieste-flash au bureau

Choisir le bon moment : entre 13 et 15h.
Evitez les excitants : café, thé.
Trouvez un lieu sécurisant peu fréquenté. Les wc ne portant pas forcément au rêve, choisissez plutôt la bibliothèque, la salle de conférence, un coin de cantine, de l’atelier, une salle d’attente. S’il fait beau, un banc dans un square proche sera parfait.

Si vous restez au bureau :
Eteignez vos portables.
Branchez votre ordinateur sur les cours de la bourse ou des poissons baillant des bulles.
Fermez la porte du bureau.
Mettez des bouchons d’oreille et un bandeau sur les yeux.
Retirez vos chaussures.
Décroisez bras et jambes.
Programmez mentalement votre heure de réveil et, soyons prudents, programmez votre ordinateur pour qu’il bippe ou diffuse une musique douce (i-tunes ou aurora par ex.).
Baissez vos paupières.
Décontractez vos muscles l’un après l’autre.
Respirez lentement de plus en plus profondément
Laissez passer toute pensée perturbatrice sans la retenir
« Laissez vous allez », on dit maintenant « lachez prise » et laissez flotter votre esprit entre deux eaux ou endormissez vous totalement.
Bip.
Réveillez-vous lentement, étirez bras et jambes, bougez chaque partie du corps.
Revenez doucement à la réalité : vous êtes heureux d’être au bureau et prêt à repartir efficacement pour quatre heures de travail.

Il n’est pas nécessaire de dormir longtemps ni profondément pour qu’une mini-sieste soit bénéfique. N’hésitez pas à faire deux ou trois siestes rapides dans la journée si vous êtes très fatigué.

Quelques livres sur la sieste