L’apnée du sommeil chez l’enfant

L’apnée du sommeil chez l’enfant est une pathologie connue et dont les causes sont assez facilement décelables. Ce problème de respiration intervenant durant le sommeil toucherait en moyenne deux enfants sur cent. Certains symptômes permettent d’identifier une apnée du sommeil chez les plus petits. Selon la sévérité des cas, diverses solutions existent et peuvent permettre à l’enfant de retrouver la quiétude dont il a besoin durant la nuit.

Les indices à prendre en compte

Pour commencer, lorsqu’un enfant respire vraiment bruyamment au cours de son sommeil, parlez-en à votre médecin. Des interruptions dans les phases d’inspiration et d’expiration peuvent également démontrer cette pathologie. Comme chez l’adulte, ce manque de sommeil conduit aussi à une perte de concentration et une grande fatigue au cours de la journée. Il arrive souvent que les parents ne se rendent pas vraiment compte de l’état de fatigue de leurs enfants. N’hésitez donc pas à parler avec les personnes s’occupant de votre enfant la journée à l’école pour vous assurer que son comportement n’a pas évolué.apnee-sommeil-enfant

Des signes d’hyper-activité ou une baisse des résultats scolaires accompagnent souvent ce problème de sommeil. Tous ces éléments peuvent facilement être confondus avec d’autres problèmes qui ne sont en rien liés avec le sommeil. N’hésitez donc pas à prendre du recul et collecter un maximum d’indices pour faciliter le diagnostic du médecin.

Le plus souvent, l’apnée du sommeil chez l’enfant est due à l’accroissement de la taille des adénoïdes et des amygdales. Ces deux éléments peuvent fréquemment bloquer les voies respiratoires et c’est donc bien la gorge qui est la source du problème. Il s’agit d’une difficulté commune et les oto-rhino-laryngologistes ont l’habitude de repérer le gonflement de ces tissus dans la gorge.

Les traitements à disposition

Comme la source du problème est, dans la plupart des cas, liée à la taille des amygdales et des adénoïdes, il est envisageable de procéder à leur ablation. Il s’agit d’une opération bénigne qui est couramment réalisée à l’hôpital. L’enfant est placé sous anesthésie générale et l’ablation provoque simplement une irritation au niveau de la gorge pendant quelques jours. La cicatrisation est souvent très rapide et l’enfant profite de nouveau, dès les semaines suivantes, de nuits de sommeil complètes, grâce à une gorge complètement libérée.

Le sommeil est primordial pour qu’un enfant puisse se construire physiquement et psychologiquement. Le manque d’énergie peut parfois mener certains d’entre eux à douter de leurs capacités. Il ne faut donc pas laisser une telle situation s’aggraver. Une autre solution consiste à utiliser un masque à pression positive continue. Il s’agit d’une machine propulsant de l’air via un masque pour que les voies respiratoires restent dégagées au cours de la nuit. Le problème est, malgré tout, que les enfants supportent généralement moins bien ce dispositif que les adultes. Garder un masque sur le visage est souvent oppressant et une autre solution doit alors être envisagée.

Enregistrez brièvement, si vous le pouvez, quelques minutes du sommeil de votre enfant. Le médecin sera alors en mesure de voir concrètement les symptômes et pourra mieux vous guider afin de trouver une solution adaptée !